19/12/2007

Pouvoir d'achat : les nouvelles dépenses

On parle actuellement beaucoup du pouvoir d'achat et bien entendu de son insuffisance. C'est logique. Je ne souhaite pas discuter pour le moment la question des revenus ni du niveau des prix, mais du type de choix que nous faisons. A bien y regarder, il est des dépenses complètement nouvelles qui ne me semblent pas en remplacer d'autres, dans le domaine des télécommunications et des loisirs en particulier.

Nous sommes en majorité équipés de portables et à en juger par ce qui se passe dans les transports publics, ce n'est, pour la majorité, pas uniquement un outil à utiliser en cas d'urgence !  Les enfants ont un portable, pour des raisons bien compréhensibles: sécurité, coordination. Avons-nous pour autant renoncé à notre ligne fixe ? Tout cela n'existait même pas il y a quinze ans. Ce que nous y avons gagné vaut-il le prix que nous payons ?

Internet à la maison : de plus en plus répandu. Une étude annonçait dernièrement que les plus jeunes passaient plus de temps connectés que devant l'antique lucarne. A-t-on pour autant renoncé à une télévision et décliné le paiement de la redevance ? L'un des succès du marketing actuel est de nous avoir fait accepter l'idée que ces dépenses sont inévitables, incompressibles et donc indiscutées. Le sont-elles vraiment ? 

Au moment où nous nous pressons tous dans les boutiques pour sacrifier au rituel des petits paquets, il vaut la peine de regarder autour de soi et de réfléchir un temps aux types de dépenses qui mangent nos revenus et ceux de nos concitoyens et co-achetants. Est-ce que cela ne contribue pas aussi à notre impression qu'il reste moins d'argent disponible à la fin du mois ?

Commentaires

Soyons sérieux, en ce qui me concerne la facture abo adsl + natel est de moins de 100Fr par mois.

Par contre si on évoque la progression a froid de l'impôt direct, les augmentation successives de la TVA et des assurances obligatoires, on parle de dizaines de milliers de francs par année !

Le vrai ennemi du pouvoir d'achat c'est la part de l'état.

AF

Écrit par : Alain_Fernal | 19/12/2007

Tout à fait d'accord avec ce post.

Les gens achètent des écrans plasma immenses et des frigos énormes qui consomment énormément d'électricité, des voitures de plus en plus grosses qui consomment un maximum d'essence et rachètent un portable tous les six mois qui leur permet d'appeller 16 fois par jour leur femme pour leur demander "t'es où?".

C'est clair qu'on est dans une dérive consumériste qui n'a pas beaucoup de sens. Et quand je vois ces reportages à la TSR sur cette "classe moyenne" qui peine à boucler les fins de mois et qu'on voit ces jurassiens habitant dans une maison somptueuse et immense d'où ils ne peuvent aller et venir qu'en (grosse) voiture et qui se plaignent de ne finir le mois qu'avec 1200.- alors que la femme ne travaille pas, franchement j'hallucine.

Écrit par : Sandro Minimo | 19/12/2007

La classe moyenne est une notion très maléable, souvent utilisée à fin de propagande.

Preuve en est il y a quelque mois un ministre francais évoquait le fait que la classe moyenne (française ...) gagnait 4000€ par mois ... alors que le vrai chiffre statistiquement vérifié est :
- La moitié de ménage (donc, souvent plus d'une personne) dispose d'un revenu de moins de 2500€ /mois.

Edifiant non ?

En fait, nos média tendent à nous faire croire que nous nous trouvons dans un catégorie de revenu (ou croyons pouvoir dans un futur proche y arriver) supérieur à celle qui est la notre ... cela évidemment facilite l'acceptation par les pauvres de mesures fiscales en faveurs des riches ... ces premiers croyant faussement pouvoir en bénéficier immédiatement ou dans le futur.

Écrit par : Dji | 19/12/2007

Cher Minimo,

Faut il conclure de votre poste que pour vous être sympatique les jurassiens en question devraient habiter un HLM merdique et s'y rendre en velo ?

C'est pas parce qu'une partie de la population a des conditions de vie difficiles qu'il faut en faire un objectif pour tous. Et si il n'est pas permis de croire (ou de rêver...) que le merite et l'effort peuvent eventuellement apporter une meilleure vie, alors allons tous a l'hospice général et buvons un coup. Mais au frais de qui ?

AF

Écrit par : Alain Fernal | 19/12/2007

Les commentaires sont fermés.