23/03/2008

Le clip, la femme et le rappeur

Le féminisme de ces dernières décennies a induit des progrès remarquables dans la société occidentale, la parité fait lentement mais sûrement son chemin même s’il reste encore à faire. Il y a pourtant un domaine où la femme est représentée d’une manière totalement dégradante et c’est d’autant plus grave qu’une bonne partie de la jeunesse s’abreuve à cette source sans retenue ni recul : je fais référence aux clip vidéo qui passent en boucle sur MTV et les autres chaînes destinées aux adolescents. On y glorifie sans restriction le Rappeur tout puissant entouré de belles plantes dénudées et réduites au statut de filles faciles, sous l’influence de machos mal vulgaires et dégrossis, une grosse chaîne autour du cou et la casquette de travers. Il existe une mode du « pimp », soit du maquereau. Sauf erreur, mettre des femmes sur le trottoir et bénéficier des revenus de leur activité est une activité pénalement punie dans de très nombreux Etats.

Je regrette que la société tolère cette expression plus que douteuse d’expression « artistique » qui ne peut qu’encourager les jeunes à traiter les femmes en général et les filles de leurs quartiers ou de leurs classes comme des objets sexuels. On s’étonne ensuite de la violence entre les jeunes et tu triste sort qui est réservé aux jeunes filles dans les bandes. Ceci n’est qu’un aspect, peut-être le plus aigu, du problème plus général que représente l’influence de la télévision actuelle sur une jeunesse qui manque de repères. La culture de la célébrité instantanée et de la satisfaction rapide et indispensable de la plupart des besoins (eux-mêmes souvent créés artificiellement par la publicité agressive et fort bien faite) n’a pas fini de nous causer des soucis au moment où l’on parle de plus en plus de violence à l’école et d’incivilité chronique.

 

 

Les commentaires sont fermés.