06/08/2013

Prisons : trop de fédéralisme tue le fédéralisme

Il est stupéfiant que les autorités vaudoises ne sachent pas qui elles détiennent. Qu'un membre des archi-connues Pink Panthers soit emprisonné par des autorités qui ignorent le pedigrée du lascar est tout bonnement incroyable. Au moment où nous découvrons chaque jour à quel point nos propres informations et communications privées peuvent être écoutées par de grandes oreilles technologiques étrangères, il apparait que les dossiers des détenus, et pas n'importe lesquels, peinent à circuler de Neuchâtel à Lausanne. 

Si c'est pour des raisons technologiques, c'est à déséspérer. Si c'est pour des raisons qui tiennent au traitement purement cantonal des dossiers pénaux, il faut vraiment changer les choses. Le bon niveau n'est même plus national, mais européen. Que l'on soit pro ou anti européen, ce n'est pas une question politique mais une question de simple bon sens. Il faut agir là où cela se passe. Le crime organisé, lui, s'organise... et ne s'embarrasse pas de susceptibilités géographiques ou de lenteurs administratives. Il s'adapte et il agit, pour notre plus grand malheur. 

Commentaires

Bien vu ! Une base de données centralisée permettrait notamment d'équilibrer la population carcérale entre les cantons en sur ou sous-capacité.

Écrit par : Pierre Jenni | 06/08/2013

Excellent blog !

Cela prouve une fois de plus que les bandes très bien, voire trop bien organisées, ont toujours un "coup d'avance" ...

Écrit par : MBA | 06/08/2013

On peut en tirer tellement de profits par la création d'une base de données nationale.

Peut-on espérer que Madame Sommaruga fasse ce travail ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/08/2013

"Qu'un membre des archi-connues Pink Panthers soit emprisonné par des autorités qui ignorent le pedigrée du lascar est tout bonnement incroyable."
Et donc, vous, vous y croyez ???

Écrit par : Géo | 06/08/2013

Très bon billet. Cela démontre l'incapacité si profondément helvétique à anticiper. Malheureusement pour nous. L'Union européenne doit être un allié et non un ennemi dont on refuse tout sans concertation.

Écrit par : Grégoire Barbey | 06/08/2013

Les commentaires sont fermés.