26/02/2014

La démocratie des pseudos

A bien observer les commentaires aux blogs et aux articles de la TdG, il est intéressant de constater à quel point la violence des propos semble liée au fait qu'ils ne sont visiblement pas signés du vrai nom de leur auteur. Internet le permet et je veux bien croire que l'éditeur serait capable, si besoin, d'identifier tous les auteurs de contributions. 

Mais la plupart des commentaires incendiaires de ces derniers jours se gargarisent de démocratie, de son respect, de la volonté du peuple qu'il ne faut pas contrarier. Si l'exercice de la démocratie sous nos latitudes garantit heureusement le secret du vote, le débat politique, dans un Etat de droit comme le nôtre exige à mon avis que chacun assume ses opinions sans se cacher derrière des pseudos plus ou moins assumés.

N'y aurait-il pas là une petite contradiction ? Pour ma part, j'ai répondu à cette question en ne publiant que ce que je peux assumer. 

 

Commentaires

"N'y aurait-il pas là une petite contradiction ?"

Ben non, justement, ce qui faisait l'imperfection des votes publics --- par exemple dans l'antiquité ou dans les communautés du moyen-âge --- c'est qu'il n'était pas secret, et que la volonté collective pouvait contraindre l'expression des volontés individuelles. On a diminué l'inconvénient en garantissant le secret du vote.

C'est la même raison qui rend un débat public imparfait si les auteurs d'une opinion sont reconnaissables. On le perfectionne en garantissant que l'expression d'une opinion est anonyme.

La contradiction, c'est d'appliquer un système dans un cas (le vote) et le contraire dans l'autre (l'expression des opinions)...

Écrit par : Plouf | 26/02/2014

Il est intéressant de voir que l'important des commentaires c'est l'auteur. Dès lors les propos ne vous intéressent pas. Si problème il y a, le modérateur fera son travail. Une police interne de blogeur est inutile et rappelerai les dénonciations des collabo pendant la 2ème guerre. Quoique se mode de fonctionnement, la dénonciation, est très en vogue dans les service sociaux notamment. La jalousie ou les disputes aidant souvant à ses accès si bas.

Dans tous les cas l'annonymat est de rigueur car le constat est sans appel. Que se soit à droite ou à gauche, les personnes capable d'écouter un point de vu différent sont une denrée rare. On pourra oter l'anonymat lorsque peut être on aura mûri et compris que la discussion est un échange et pas une volonté de convertir l'autre à tout prix. La réponse est là! Ne nous prenons pas pour plus évoluer que l'on est.

Écrit par : plumenoire | 26/02/2014

@plumenoire : non, je ne pense pas que l'important soir l'auteur mais le fait qu'il y ait un auteur qui prenne la responsabilité de ce qu'il écrit. Je veux bien admettre que dans des cas très particuliers, l'anonymat puisse se justifier pour des raisons de sécurité, mais certainement pas dans les proportions que nous trouvons dans nos blogs et commentaires habituels.

@Vincent : d'accord pour célébrer la Liberté que donne internet et la blogosphère. Mais je trouve qu'une liberté sans responsabilité perd beaucoup de sa valeur. Je ne suis pas en faveur d'une réglementation d'internet (à supposer qu'elle soit possible, ce dont je doute). Cette foutue liberté permet aussi à des valeureux résistants de battre en brèche d'affreuses dictatures. Alors...

@Pierre Noel : bien sur que je publie votre commentaire. Il est correct. N'ai jamais effacé un commentaire pour simple désaccord.

@Duval : tout à fait d'accord.

@Corélande : pourquoi seriez-vous menacée si vous participez au débat démocratique de manière courtoise et argumentée ? Et pour les menaces contre des personnages publics que vous citez, il y a la Justice / la police, et elle a parfaitement fonctionné dans le cas que vous citez.

Écrit par : Rolin Wavre | 26/02/2014

Dans les courriers de lecteurs, en aucun cas, assure-t-on, tolérés anonymat ("nom connu de la Rédaction"),pseudonymes (dans les courriers de lecteurs à moins d'"exception confirmant la règle")! On a appris que les noms d'auteures et auteurs de lettres régulièrement publié/es froissent parfois le lectorat des journaux à commencer par telle lectrice/lecteur dont une lettre n'aurait pas été publiée:

rumeurs variées, "magouilles" avec (nom du journal)! Un pseudonyme n'est-il pas un moyen par lequel on peut éviter de telles situations conflictuelles?

En revanche, l'aspect "masque", voire "burka" qui permet de voir sans être vu est déplaisant qui permet à certains d'insulter autrui en toute sécurité, voire sérénité étant "bien à l'abri"! Lâcheté quand tu nous tiens...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/02/2014

Version Carnaval (c'est l'époque): candidater masqué = rien à cacher. C'est ce que propose un élu FN de France voisine, selon article d’aujourd’hui dans la TdG.

Écrit par : J.-C. Heritier | 26/02/2014

On usurpe régulièrement mon identité sans que Mabut et les détenteurs de blogs réagissent. Qui plus est Mabut peu aussi vous reprocher toutes critiques envers les religions, ce qui justifierai que l'on puisse usurper votre identité..

A part Daniel Cornu, les autres ne prennent aucune responsabilité, sans compter les détenteurs de blogs qui se permettent d'amputer un commentaire n'allant pas dans le sens du poil.

Non, tout cela n'est que plaisanterie, ajoutons également qu'il n'y a aucune solidarité entre les commentateurs. Les blogs se transforment le plus souvent en panier de crabe, partisans et bas de gamme pour certains.

Merci de publier mon commentaire.

Bien à vous.

Écrit par : Pierre NOËL | 26/02/2014

Vous voulez quoi, que cela se passe comme sur facebouc, qu'à force de harcèlement ceux qui ne pensent pas comme vous soient museler, voire se suicide!
Un verrou a sauté depuis le 9, ouf on respire. Mais n'étant pas ermite, mais bien vivante dans une communauté, affirmée UDC, ces dernières années,
je ne vous dis pas les insultes, les menaces, les propos diffamatoires et autres encoubles à surmonter pour ne pas se laisser écraser.
Alors franchement ces jours, c'est la banane surtout quand on vous dit ne pas être UDC, mais avoir voté POUR vous :-)parce que vous avez raison!

N'étant pas naïve je reste sous mon pseudo, car des menaces sont vites proférées (Céline Amaudruz à GE) j'en ai eu il y a quelques semaines ici, et une bonne prévention c'est un tampon pour votre sécurité!

Écrit par : Corélande | 26/02/2014

Je suis d’accord avec vous sur les dérives que permet l’anonymat et donc cette réalité voulant que nombreux sont les intervenants qui abusent de leur anonymat pour se montrer aussi agressifs que méprisants pour les autres, quant ils ne sont pas tout simplement stupides voir haineux...

Inutile de citer des noms, tout le monde les aura reconnus....

Toutefois, comme Plume Noire, j’aime l’idée que le message soit plus important que le messager et que, finalement, peu importe qui s’exprime et sous quel nom pourvu qu’il ait quelque chose à dire.

Mais surtout, comment ne pas célébrer cette si exceptionnelle Liberté que représente le monde virtuel. Dans des pays de plus en plus policés, réglementés, politiquement corrects, intolérants, etc. etc. il est bon de se rappeler qu’il existe un dernier lieu de Liberté d’expression....totale.

En plus cela pourrait bien durer encore longtemps car je ne vois pas trop comment, il sera un jour possible de réglementer Internet.

Écrit par : Vincent | 26/02/2014

Il n'y a rien de plus violent que le silence, pire, il n'y a rien de plus destructeur que l'auto-censure !

Nous le voyons en Syrie et dans tous les pays où la liberté d'expression est engluée par le sang de ceux qui ont faillis !

Monsieur Wavre, donnez-nous un exemple de cette violence ?

Vous serrez bien emprunter !!

Écrit par : Corto | 26/02/2014

Concernant les pseudos, seriez-vous admiratif si quiconque se met à signer ses commentaires avec votre nom ?

Rien de plus facile dans les blogs TdG !

Autre chose, tous ceux qui avance cet argument, sont ceux qui tirent des avantages de se montrer et de faire campagne à bas coût, ce n'est pas vraiment plus noble !!

Écrit par : Corto | 26/02/2014

Par contre si vous voulez parler de violence, vous avez collaborer avec la Croix-rouge sauf erreur, voulez que j'étale quelques histoires concernant ce vaste sujet où là il s'agit de vrai violence et pas que des mots !

Écrit par : Corto | 26/02/2014

C'est le fait de se taire qui permet à la violence de faire son plein de victimes, pour ça la Suisse est au Top-ten !!!!!!!

Écrit par : Corto | 26/02/2014

L'anonymat ne prête pas à confusion comme peut le faire un pseudonyme. On peut "imaginer" que l'auteur anonyme d'un commentaire est telle ou elle personne, et, si on la connaît lui poser la question. En revanche, comme le signale Pierre NOEL, on peut malhonnêtement, déloyalement usurper une identité et, récemment, j'ai eu le sentiment ("imaginé"!) qu'une personne, sous pseudonyme, m'insultant (m'insultant: en aucun cas d'avis contraire, ce qui est légitime, opinions opposées, diverses, précieuses, donc, était une connaissance. Heureusement, il s'agissait de quelqu'un d'autre mais l'usurpation d'identité, y compris par pseudonyme, que ce soit par farce ou malveillantes insinuations, offenses ou insultes, n'est-elle pas par la loi punissable (tort moral)? Nous indiquons obligatoirement notre nom (il peut s'agir d'un pseudonyme, cela passe!) mais aussi notre email, URL, si URL il y a, ce qui permet aux auteurs des blogs de savoir exactement à qui ils ont à faire. S'il devait y avoir de plus en plus de puantes insultes, comment imaginer que les blogs continueraient à passer sans censure?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/02/2014

Myriam, il n'y a, à nouveau, qu'en Suisse que ce système genre TdG est utilisé, juste histoire de pourrir le débat, il suffit de mettre le pseudo que vous voulez au moment d'envoyer le comm. et c'est parti !

Du genre, vous voulez vous exprimer, "on va tout faire pour vous pourrir la vie", c'est le prix de l'expression libre dans un pays du secret, ne se nourrissant que du secret !

Il suffit de voir l'arbitraire au niveau judiciaire en Suisse pour mieux comprendre le malaise et la politique des médias oligarques helvétiques n'auraient pas pu mieux trouver pour salir la liberté d'expression !

Ça, c'est encore une violence que Monsieur Wavre voudrait retourner contre ceux qui s'expriment !

Monsieur Wavre, pourquoi publiez-vous un blog fonctionnant avec un système permettant autant de salir les auteurs de commentaires ?

Juste pour la gloire et vouloir faire croire que la faute appartient aux utilisateurs ?

Faites comme la Croix-Rouge, ne répondez pas aux questions !!!!

Écrit par : Corto | 26/02/2014

Monsieur Wavre,

Soyons conscients. J'ai déjà expliqué sur le blog cité par M. Duval, en deux commentaires, les raisons qui font que n'importe quel nom qui paraît vrai peut être faux :-)

Les vrais anonymes ont au moins le mérite de prendre des pseudos qui ne laissent aucun doute sur leur anonymat.

Il y a mille raisons de vouloir rester anonyme sur le net et assez peu, dans le lot, se comportent de manière répréhensible. Ceux-là sont toujours les mêmes et se font régulièrement remettre à leur place. Certains sont comparables à des trublions aussi nécessaires que les cancres dans les écoles. D'autres se servent des blogs pour exprimer leur violence et leurs frustrations, pratiquent l'art de la dévalorisation de l'autre et de l'insinuation ou autre art manipulatoire. Ces derniers doivent être censurés, c'est tout. Les cancres, ils faut les garder, car souvent ils expriment des choses très intelligentes, même si un peu "rentre dedans", qui portent à réfléchir. On ne peut pas ouvrir un blog sans faire un travail de modérateur.

Mais finalement, c'est encore une fois, peu de personnes concernées dans tous les anonymes qui se comporteraient mal.

On peut choisir l'anonymat, tout simplement parce que l'on sait que sur internet on retrouvera encore une trace dans mille ans, ou pour des raisons familiales, ou pour des raisons de procédure, ou pour des raisons de célébrité, ou pour encore quantité d'autres raisons, comme la sécurité.

Le net doit rester anonyme pour ceux qui le veulent et les blogueurs doivent faire leur travail de modérateur si besoin.

Les journaux qui ont décidé dans leur articles de supprimer l'anonymat, ont vu disparaître les 80 % de leurs visiteurs, ceux justement qui leur permettent de vivre. C'est une grossière erreur de stratégie. Certains comme Marianne sont rapidement revenus sur leur décision. D'autres pas, parce qu'ils ont des financements venus des US.

Comme je l'ai dit ailleurs, ce sont certains blogueurs qui devraient être modérés parfois. Aussi ! Ceux qui sont des incitations à la haine, ceux qui censurent systématiquement toute controverse, même très polie, ceux qui tronquent une partie de votre commentaire qui ne les arrange pas en laissant l'autre qui les arrange, etc... et cela se passe même chez certains élus, ce qui est bien révélateur d'un déni démocratique.

Écrit par : Jmemêledetout | 26/02/2014

Corto, ne sont pas seulement attaqués les auteurs de commentaires!

Contredits pour le plaisir de contredire, de façon blessante, perfide parfois, les auteurs des blogs eux-mêmes (un temps, c'était la régle concernant Jean-Noël Cuénod lequel accepte parfois incroyablement cette démarche tout en étant assez grand, j'imagine, pour se défendre tout seul.

Mais on ne dit pas assez que LES BLESSURES D'AMOUR PROPRE NUISENT A NOTRE OSSATURE: du coup, en cas d'offense, d'insulte, etc., une bonne colère (écrite, aussi,) justifiée, fondée, légitime (chaleureuse, donc!) est un plus pour notre santé. P.S. Si on a tendance a écrire trop de commentaires, ce qui peut, pour les lecteurs, devenir d'"exaspérant à lassant" (tout en ayant réellement quelque chose à dire) le pseudonyme, comme moyen de n'"énerver personne" peut rendre service...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/02/2014

Le pseudo en lui même n'est pas un "problème" par contre il faut condamner les détenteurs des blogs ne voulant pas éliminer les commentaires issus de l'usurpation, alors qu'ils en ont eu connaissance. Daniel Cornu comme Mabut ont mon adresse, mon n° de téléphone, mon identité est connue. Seul Daniel Cornu a eu le courage et l'intelligence de me contacter et d'en discuter.

Etre en désaccord avec un commentateur ou un détenteur d'un blog, même dans des discussions très âpres, l'essentiel est de rester zen ce n'est pas très grave. "Là ou il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir" dans ce cas, il faut aller ailleurs.

Eviter les blogs se transformant en paniers de crabes partisans, est aussi une formule.

Rollin Wavre je ne vous viais pas particulièrement au contraire....

Écrit par : Pierre NOËL | 26/02/2014

Pour ma part, je ne vois aucun inconvénient à respecter le besoin de certains à se cacher derrière un pseudo. Tôt ou tard on découvre l'individu et on se fait son idée.
Le principe que je défends avant tout c'est la liberté au sens large. La tolérance en est une émanation qui s'exprime par le laisser faire.
Je signe mes billets de mon vrai nom mais n'en tire aucune gloriole. Et, peut-être, qu'un jour je défendrai des opinions différentes, voire contraires, à celles que j'ai défendues jusqu'à aujourd'hui. So what ? Il est permis d'évoluer, non ?

Écrit par : Pierre Jenni | 26/02/2014

"...je ne vous visais pas particulièrement..."

Écrit par : Pierre NOËL | 26/02/2014

Merci Pierre, je cherchais le "viais" et ne trouvais pas, c'était pourtant assez simple comme colle !

Pierre Jenni comme Rolin Wavre se la joue incognito mais regardez-moi bien !

Votre but à tous les deux est purement prosélyte, politiquement parlant, ce que je respecte totalement, mais il ne faut venir chercher les autres avec de soi-disant vertus factices, vous faites encore le trottoir, vous n'êtes pas encore des poulettes de luxes qui font les figurants dans les sauteries financées par nos impôts, personnellement je suis contre la présence de politiques sur les blogs, tout simplement parce que les "bons", ne viennent jamais s'expliquer en public.

En fait les blogueurs vous servent de marche-pied, ne le prenez pas mal, mais c'est la réalité et l'unique raison de votre présence, sauf peut être pour Pierre Jenni qui est assez cabot pour trouver du plaisir dans ce type de sport !

Je suis particulièrement choqué par l'accusation couarde de Rolin Wavre, il n'a même pas le courage de nommer les pseudos qui agresse son âme sensible, juste histoire de semer la pagaille, assez lâche, voilà pourquoi ne serre un peu sur les manettes. Je dirais même "puant" !

Écrit par : Corto | 26/02/2014

Les blogs sont un peu des petits ports:

http://www.youtube.com/watch?v=r8lWkNnhJB0

Écrit par : Pierre NOËL | 26/02/2014

Pardon,

"voilà pourquoi je serre un peu sur les manettes"

Écrit par : Corto | 26/02/2014

Les blogs c'est aussi des petits ports:

http://www.youtube.com/watch?v=r8lWkNnhJB0

Écrit par : Pierre NOËL | 26/02/2014

Merci à tous pour vos contributions. J'ai tout gardé car elles apportent toutes quelque chose au débat (à des degrés divers).

Exemples de violence : il y en a des dizaines. L'avant dernier message de Corto et le dernier § du dernier de Corto ci-dessus ("je suis particulièrement choqué...") sont d'assez bon exemples d'une certaine violence du propos, mais il y a pire, je vous l'accorde. Mais je vous rassure, ma petite âme sensible s'en remettra très bien. Et cette véhémence verbale qui n'apporte pas grand chose au débat n'est rien par rapport aux véritables violences commises lors des conflits contre les civils ou sous les dictatures.

Je ne veux pas entrer dans un combat de rue et de personne avec les pseudos dont je trouve les commentaires inadéquats. Je n'accuse personne de lâcheté. Je n'ai fait que constater que l'anonymat me semble offrir une bien agréable base à des gens pour dire / écrire des choses qu'ils ne seraient pas prêts à assumer à visage découvert. C'est tout. C'est leur liberté puis que le système le permet. Et je n'ai aucun problème à placer des contributions sur hébergeur (TdG) dont les blogs sont globalement de bonne qualité.

Oui, il y a beaucoup de contributions sous pseudo qui sont tout à fait intéressantes, je n'ai jamais dit le contraire. Et oui, je l'ai écrit plus haut, il y a des situations où l'anonymat est tout à fait indispensable (en Syrie ou dans d'autres situations de dictatures).

Et oui encore, j'ai une vie politique. Les blogs sont une manière d'exprimer des opinions, de les échanger, d'écouter les autres (anonymes ou non). Mes quelque 100 blogs (assez irrégulièrement postés, il est vrai, à mon grand regret) constituent un puzzle qui, je suppose, représentent mes opinions (ou celles que j'ai eues à une époque, puisque on a le droit de changer d'avis). Et franchement, si ca me permet de faire campagne un jour ou l'autre, où est le problème. C'est bien ça la démocratie, non ?

Écrit par : Rolin Wavre | 27/02/2014

Certainement la même violence lorsque vous mangiez vos plats importés par avion de la Croix-rouge en face de millier de victimes mourant de faim, j'ai des photos, pas forcément de vous en personnes mais de vos "camarades" de cantines !

La vrai et l'unique violence dont vous ne parlerez jamais, c'est comme à Kigali début des années 2000 où sur la terrasse de l'unique "5 étoiles" du bled, se rencontraient lors de repas, des marchands d'armes, des représentants de multinationales de l'électronique (coltan) des chefs de tribus et des ong comme la Croix-rouge qui planifiaient leurs quotas de réfugiés !

A 200 mètres des enfants qui meurent de faim, au menu de ce haut lieu, "tournedos Rossini" !

Si vous trouvez que la vérité est violente, vous n'aviez pas à y participer !

Mais ne venez nous bassiner, ici, c'est le peuple qui s'exprime, le même peuple qui vote pour l'extrême droite, tant vous êtes convainquant !!

Voulez-vous encore parler de violence ?

Écrit par : Corto | 28/02/2014

@ Rolin Wavre"

"Et franchement, si ca me permet de faire campagne un jour ou l'autre, où est le problème. C'est bien ça la démocratie, non ?, "

Alors répondez franchement, car si vous affichez votre nom, ou votre marque de produit politique, répondez de manière satisfaisante !

Parce que jusqu'à maintenant, comme disent les russes, c'est ni de la viande, ni du poisson !!!

Car l'hypocrisie politicienne dont vous tentez de vous faire l'ambassadeur, regardez autour de vous, quittez vos petits salons rembourrés, allez vous promenez dans Genève, ouvrez les yeux, passez une nuit dans une cellule à Champ-Dollon, faites un tours aux Paquis, allez accompagner une patrouille de police la nuit, quittez un seul jour vos montagnes que vous avez conquises en 4x4 hybride et donnez-vous la peine, une fois dans votre vie parfaite et de voir les réalités de ce débat sur "l'anonymat" !

Écrit par : Corto | 28/02/2014

Rolin Wavre, je ne sais pas si vous lisez les commentaires, mais plus haut, nous vous avons expliquez, pourquoi sur les blogs de la TdG il est dangereux de signer avec des patronymes !

N'avez-vous pas compris ?

Écrit par : Corto | 28/02/2014

A tous,

C'est un compliment, car il faut savoir reconnaitre les forces de chacun, Rolin Wavre est un vrai libéral, dans ce sens et contrairement aux représentant de la gauche, il a la grande et infinie noblesse, ce qui est très rare (de nos blogs), de ne pas censurer les énergumènes comme "Corto" !

Oui Rolin, je suis un peu raide, quant aux politiciens en général, excusez encore ma rudesses, mais je ne sais pas à quoi ils se chootent !

Je ne sais pas si ma lumière suffit à éclairer certaines ténèbres, mais la littérature s'en est déjà chargé, Rolin, évité de tomber sur un livre de Dürrenmatt ou de Flaubert, vous les prendriez mal !

Écrit par : Corto | 28/02/2014

Arrête de justifier ton anonymat en racontant n'importe quoi Corto, tu en es juste un peu plus pathétique.....

Si tout le monde chiale à propos de l'anonymat tu sais bien, pourtant, que c'est uniquement à cause de tes délires.

Écrit par : Vincent | 28/02/2014

Vincent, si tu t'occupais de ton c.. ?

Écrit par : Corto | 28/02/2014

Je comprends votre point de vue au niveau de l'usurpation.

Etant plus jeune et ayant été un adolescent lors de l'apparition d'internet dans nos moeurs, je me rappelle d'un internet agréable vide de toutes publicité et surtout une gratuité sur des choses basic. Les sonneries de téléphone portable par exemple. Gratuitement swisscom ou orange ou autre site comme jippii.ch mettait à disposition de petites choses.

Inernet depuis a complètement changé et la liberté d'avant n'est bientot plus. Restreindre pour mieux controler ne fait d'accentuer la peur et le manque de prise de maturité d'un utilisateur.

Écrit par : plumenoire | 28/02/2014

C'est fou comme un seul utilisateur peut gâcher c'est immense océan de plénitude !

Quel dommage, franchement c'est triste, surtout un jour de pluie, puisque nous parlons du temps !

Et merci d'avoir fait avancer le débat plumenoire, sans vous, on s'ennuyait !!

Et les gars, quand vous voyez "Corto" passer au commentaire suivant, c'est plus simple !!

Et surtout, ayez tous le même avis et soyez toujours d'accord entre vous !

Écrit par : Corto | 28/02/2014

Cependant vous nager pour la plupart en totale contradiction et Rolin devrait me remercier, 35 commentaires dans un blog, c'est presque un record !!!

Merci "Corto" !

Écrit par : Corto | 28/02/2014

Ceci dit, grand nombre de grands écrivains et de journalistes utilisent aussi des pseudos, voir des pseudos paraissant à de vrais noms !

Même à la TdG, sauf que là ce ne sont que de piètres plumes !

Écrit par : Corto | 28/02/2014

@Rollin Wavre
J'espère que vous continuerez à publier les commentaires, même sous pseudos, qui ne contiennent aucune injure, insulte, attaque ad hominem ou autre grossièreté qui contrevienne à un minimum de bienséance.

Écrit par : Mère-Grand | 28/02/2014

Eh ben, ça fait une sacrée brochette de moralistes, attention de ne pas vous étouffer !!

Perso, avec des bouches autant en coeur, je ne vous filerais même pas 2 balles pour aller vous acheter des boules Quies !

Je rappel à la Mère-Grand, que coté insultes, il n'a pas de quoi pavoiser !!

Écrit par : Corto | 28/02/2014

Salut à tous,

Merci à Corto pour ses nombreuses contributions. Sa (très brève) réponse à Vincent était vraiment limite mais comme par ailleurs il semble apprécier le dialogue, je le lui laisse.

Pour le Rwanda, j'étais justement le chef de la délégation à Kigali en 2000-2002. La question des disparités qu'il soulève est une vraie question que nous nous sommes souvent posée pendant cette mission. Interdire aux expatriés de dépenser leur thune dans l'économie locale n'aurait pas arrangé la situation de la population en général.

En 18 ans de mission, je n'ai jamais "mangé de plats importés par avion". Parfois des rations de survie, parce que quand on a pas le temps de faire des achats, on fait dans l'urgence.

Le cliché des réunions entre marchands d'armes, d'acheteurs de coltan, de chefs de tribus et d'humaintaires pour discuter des quotas de réfugiés est du pur délire. Qu'il y ait eu à la terrasse du 1000 collines des trafiquants, des mafieux, c'est certain. Que j'aie rencontré dans le cadre de mon boulot au CICR d'immondes salauds, c'est tout à fait exact. Mais l'accès terrain aux victimes ne se fait pas dans un bureau, ni derrière un clavier. Il faut aller convaincre, parfois menacer des gens qui ne sont pas des rigolos. J'en ai vu en Tchétchénie (1995), en Uzbekistan (2005), en Georgie et en Abkhazie (1994-1996), au Liban 1989-1993, au Koweit (1994), en Bosnie et Croatie (1996) et en Colombie (1997-2000), même en Syrie (2003-2004)

Écrit par : Rolin Wavre | 02/03/2014

Et pour la politique, je n'accepte pas qu'on la condamne en bloc. Il y a des cons et des gens biens, partout. C'est la proportion qui varie. Même si on la rejette, la politique existe, elle se fait. Si tu ne t'en occupe pas, elle s'occupera de toi.

Que ce soit une dictature, ou l'anarchie, il y aura "du politique". J'ai choisi d'y consacrer une partie de mon temps parce que c'est passionnant mais je n'y ai aucun intérêt matériel. J'ai été 4 ans secrétaire général d'un parti, donc j'avais un salaire pour un travail de 60 heures par semaine au minimum. A part, ça, de maigres jetons comme conseiller municipal.

Pour le reste, je débat courtoisement, mais fermement sur le fond avec des contradicteurs, même avec Corto qui est raide, selon ses propres termes mais qui est capable de l'admettre...

Écrit par : Rolin Wavre | 02/03/2014

Cher Rolin merci de votre franchise et de votre honnêteté, surtout en ce qui concerne Kigali, il est clair que les "tournedos Rossini" n'étaient pas importé, la viande africaine étant nettement supérieur à la viande de nos "supermaché", par contre vous passez comme chat sur braise sur les détails permettant aux ONG d'augmenter leurs quotas, parce que j'y étais, j'ai des dizaines de photos de cet endroit et des enregistrements de plutôt compromettantes !

En gros, un génocide au Rwanda afin de semer la pagaille au niveau régional et à proximité des "champs" de coltan, jusque là, me suivez-vous ?

Ensuite, à Kigali, comme partout ailleurs pour d'autres matières premières, mais dans le cas présent, des représentants de compagnies électroniques gourmandes de tantale et de d'un dérivé d’oxydes de cobalt et nous obtenons ce que nous appelons du "coltan", à savoir qu'en 1994 dans le cabinet des affaires étrangère de Mitterrand, 99,7% des réserves minières de ce précieux composant servant à confectionner des écrans LCD se trouvaient dans la régions des grands lacs, donc jusque là rien "d'anormal" !

Ensuite, profitant des centaines de milliers de personnes déplacées suites au génocide et aux réactions de ce dernier, rien de plus simple que de profiter de la situation en achetant des chefs de tribus locales et d'organiser un véritables safari humain afin que les compagnies concurrentes se partage le territoire, me suivez-vous toujours ?

Bien sure que dans ce contexte, il est indispensable de fournir des armes aux différents chefs de tribus facilement corruptibles pour les uns et obligés de se défendre pour les autres afin de garantir des prix de revient à la baisse, au prix des kalash provenant du Nigeria à l'époque, soit 15 $ l'unité par containers de 25'000, y avait aussi là du fric à se faire !

Donc je récapitule, jusque là, nous avons des compagnies électroniques, des chefs de tribus et des marchands d'armes !

Là où personnellement je trouve ça très crade, c'est que les ONG touchent des compensations en relation au nombres de réfugiés dont ils ont prit la charge !

Donc, ils retrouvaient aux mêmes tables et taillaient ardument dans le vif !

Des ONG qui vont voler des réfugiés dans les camps concurrents, bon, c'est très limite, mais ça passe encore, mais quand les ONG participent au financement des armes pour avoir leurs quotas, là c'est vraiment très sale et vous auriez dû être aveugle, sourd et très handicapé pour ne pas vous ne être rendu compte ??

N'est-ce pas ?

Alors que vous nous serviez des poncifs usés jusqu'à la toile sur la violence verbale, il me semble que vous en avez vu d'autre, mais j'ai une histoire un peu perso vous concernant, cela vous intéresse t-il, ou voulez vous en parlez vous même ?

Écrit par : Corto | 02/03/2014

Aussi une question, comment avez-vous fait après avoir vu ce que je décris plus haut, pour continuer dans cette usine ?

Et là je n'ai pas exposé les désirs sexuels des délégués, souvent avec des enfants, bon là, c'est vrai, cela concerne d'autre ONG que la croix rouge, mais c'est l'ambiance générale qui m'avais dérangé !

Il y avait aussi quelques banquiers genevois, c'est tellement pratique la proximité des banques dans un essaim d'ONG !!!

Maintenant vous situez mieux où je place la violence, cette violence enturbannée de politesses et de bienséance ?

Vous savez, j'en ai tellement d'autres des histoires de ce genre, c'était mon métier, bienvenu à UnWatch !

Écrit par : Corto | 02/03/2014

Avec Corto ce qu'il y a de bien c'est qu'¨à lui tout seul et sans le savoir il se fait le porte parole de nombreux citoyens préférant se rencontrer et boire un bon coup tout en évoquant des souvenirs lointains plutôt que d'imiter des androides

Écrit par : lovsmeralda | 02/03/2014

"Et pour la politique, je n'accepte pas qu'on la condamne en bloc."

Vous avez pu le constater, je ne fait pas dans le général, mais plutôt dans le détail.

Je l'ai écrit, ce qui me dérange, c'est qu'une fois bien élus, les "politiciens" ignore le peuple et ne viennent plus participer à des débats sur des blogs, montrez moi un seul exemple, mis à part quelques morgues socialos bas niveaux, pratiquement c'est impossible de débattre publiquement avec des élus !

Donc, les blogues dans ce cas, sont utilisés à des fins vénales et rien d'autre, c'est ce que je regrette, c'est uniquement dans ce sens que condamnais certaines pratiques !

Écrit par : Corto | 02/03/2014

lovsmeralda, disons que les blogs TdG ont leurs limites, cela primo parce que les Suisses partagent une culpabilité, également sans le savoir, et pire, défendent des positions qui sont caduques, il suffit d'analyser le manque d'autocritique de la presse et le platonique du "journalisme" helvétique !

Heureusement, il y a l'hebdomadaire "Vigousse" qui est le seul canard potable dans cette partie de la planète, je vous encourage tous d'y souscrire, histoire de sortir la tête de cette léthargie obsessive !

Écrit par : Corto | 02/03/2014

@Corto. Si les zones de désordre et de guerre sont des lieux privilégiés pour toutes sortes de trafics et d'individus peu recommandables, c'est malheureusement la triste réalité, ce que vous alléguez me semble tenir plus de SAS que de la réalité telle que je l'ai vécue. Donc, non, je ne vous suis pas.

Écrit par : Rolin Wavre | 02/03/2014

J'ai bloqué le dernier commentaire de Corto, car nous nous trouvons en dehors du sujet du débat original et sur un terrain qui n'a rien à faire sur mon blog. Mais je lui réponds volontiers par mail.

Écrit par : Rolin Wavre | 02/03/2014

@Corto
Je ne refuse jamais le dialogue mais je tiens à ce qu'il garde une certaine tenue et qu'il contribue à l'intérêt du débat. Quand ça plonge au raz du gazon ou qu'on balance des accusations à la volée ou que l'on met nommément des gens en cause, je n'aurai pas de problème à bloquer les commentaires (et je l'annoncerai, ce que j'ai fait une ou deux fois il y a quelques jours).

Sur le fond, la question de la dénonciation versus le silence est un très vieux débat qui dépasse de loin les humanitaires mais qui les concerne bien entendu. Les actions auxquelles j'ai participé avaient, a mes yeux, un bilan positif, donc j'ai continué. A deux reprises, j'ai interrompu une action : Colombie 2000, occupation de nos locaux et pressions de la part "d'individus". Ouzbekistan 2005, absence totale de dialogue avec les autorités sur le sort des détenus de sécurité.

Écrit par : Rolin Wavre | 10/03/2014

@Rolin,

Comme vous le dites, "raz le gazon", pourquoi comme vous le dites "ça plonge", ce ne sont pas des accusations à la volée, c'est le constat que la Croix-Rouge est entourée d'ONG aussi crades que les assassins pour qui elles travaille, comme je vous l'ai dit, hormis quelques exceptions inévitables je différencie le travail très onéreux de la Croix-Rouge de ces nouvelles venues dans le business de l'humanitaire, car comme vous le savez, c'est un business avant tout.

Comment ne pas être autoriser de formuler des critiques, c'est ça qui est "raz le gazon" voir dangereux !

Il y a certainement des tonnes de choses à amélioré dans ce mammouth qu'est la Croix-Rouge, nous avons vu ce que des siècles de dogmatisme et de silence ont fait de l'église catholique.

Dunant était un grand réformateur, que dirait-il au 21ème siècle alors que des ambulances marquées du logo humanitaire transporte des armes et des assassins ?

Ce que je décris est choquant, certes, mais ce ne sont pas des rumeurs, c'est la stricte vérité, en plus vous le savez, alors pourquoi devrais-je me retrouver à nouveau devant un mur, qui à mon avis ne représente que très mal l'esprit libéral ?

Bien à vous

Écrit par : Corto | 11/03/2014

Le silence des agneaux !!!

Écrit par : Corto | 12/03/2014

en fait Rolin, si vous êtes incapable de répondre à ce que vous fûtes comment pourrait que vous pûtes ?

Après vous être planquer dans les palaces proches des charniers que vous semblez connaitre à merveille, vous tentez de vous planquer dans un conformisme aussi lâche et inodore, vous êtes un looser !!!

Allez parler de sport avec les cons, c'est mieux pour votre conscience à géométrie variable !!

Et une lopette de plus chez les écolos bobos de droite !!!!

Écrit par : Corto | 14/03/2014

Les commentaires sont fermés.