30/06/2014

Petite traversée, grosse bêtise

Même si on peut comprendre le sentiment d'exaspération qui pousse certains à souhaiter le succès de l'initiative pour une traversée de la Rade, il faut sérieusement évaluer les conséquences dramatiques d'une éventuelle acceptation: plomber un peu plus les finances de l'Etat, repousser de 6 ans des investissements indispensables, on l'a dit. Tout aussi grave, un oui réduirait à néant les chances du bouclement autoroutier de Genève. 

Mais il y a aussi les conséquences pour les deux rives : même les très belles projections du TCS et le travail sérieux effectué par cette organisation ne me feront croire que les deux rives de pourront digérer les milliers de voitures supplémentaires que le tunnel va amener en ville. Ce sera l'enfer. Et puisque les bouchons ne pourrons pas s'accumuler dans le tunnel, ce sont les quartiers périphériques qui auront à stocker tous les véhicules qui cherchent à traverser. Si l'on peut attendre en effet un léger mieux sur le pont du Mont-Blanc et le début des quais, ce sera infernal plus loin.

Tout ça pour un "coup" que l'UDC veut réussir à tout prix. Tout ca pour traverser la Rade à la nage, un weekend de campagne 2013 en petit maillot de bain blanc. Politique du lycra, politique à court terme. Les principes de la démocratie nous disent que c'est leur droit de se battre pour cette mauvaise solution. Mais comme le 9 février, on pourrait bientôt se retrouver avec un très mauvais projet que même ses initiants ne voudront pas appliquer.  


Commentaires

Il vaut mieux un projet moyen que pas de projet du tout !

Écrit par : Eastwood | 30/06/2014

Je ne vous savais pas capable d'une telle mauvaise foi.

D'abord le contournement. Ces travaux devraient être principalement pris en charge par la Confédération. Seuls certains aménagements d'échangeurs incomberaient au Canton.

Ensuite l'augmentation de trafic. J'espère que vous avez lu le rapport Mobilités 2030. Vous y aurez découvert que l'on s'attend à une augmentation du trafic individuel de l'ordre de 30% à cet horizon.
Où allez-vous mettre tout ce beau monde que le PLR appelle de ses voeux par le développement du Grand Genève.

Et enfin, lorsqu'on parle de grosse bêtise, que dire de la proposition de votre groupe d'agrandir le pont du Mont-Blanc ??? Tout en parlant d'aspirateur à voitures pour le tunnel !

Décidément, le PLR va bien mal et est incapable de sentir les réelles préoccupations des Genevois.
Par vos choix abscons, vous faites le lit des populistes qui ont au moins le mérite d'avoir un discours clair.

Navrant.

Écrit par : PIerre Jenni | 30/06/2014

1. repousser aux calendes grecques certains investissements.
J'aimerais vous dire que cela fait des décennies que la traversée de la Rade attends calmement.
Si les propriétaires de véhicules, les vaches à lait, peuvent attendre autant, à d'autres maintenant le tour.
Dans ce même sens la question des finances de l'état peut être traitée, pour redire une fois encore que depuis des décennies, les vaches à lait contribuent à un fonds fédéral qui serviras enfin à un projet les concernant.

2. haine contre l'UDC et ses initiatives.
Vous soulignez et je vous en remercie pour cela, votre haine à l'égard de vos collègues de l'Entente, les UDC et principalement Madame Amaudruz, sa présidente.

Quoi de plus évident ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 30/06/2014

Concernant le projet lui-même je suis résolument contre, si des entreprises françaises devrait emporter ces travaux.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 30/06/2014

@Pierre Jenni
Merci de votre contribution au dialogue. Sur la forme, ce n'est pas parce que nous sommes en désaccord sur ce point que je suis forcément de mauvaise foi. Sur le plan politique, il aurait été plus simple pour moi de me cacher derrière la "colère légitime" des automobilistes et d'emboiter le pas au camp des gagnants dès le 29 septembre, quel qu'il soit. Ce n'est pas comme ça que je fonctionne. Mais je dis ça, je ne dis rien.

Sur le fond, je parlais du bouclement autoroutier et pas seulement du contournement dont, effectivement, comme vous le dites, seule une petite partie est à la charge du Canton. Mais la petite traversée nous ôterait toute chance d'avoir un jour un financement pour la grande, qui est le vrai bouclement du périphérique.

Pour ce qui est du Mont-Blanc, la proposition faite la semaine dernière par le PLR est de doubler le vieux pont pour pouvoir faire la rénovation de l'ancienne structure qui est à bout de souffle et qu'il nous faudra changer a brève échéance. Et de faire passer ensuite sur cette surface augmentée la ligne de tram, les pistes cyclables et les vrais trottoirs que méritent cet endroit splendide. Je suis plus sceptique sur l'augmentation de la capacité routière du pont lui-même en raison des accès qui, eux, ont une capacité limitée. Le vrai périphérique, c'est le contournement (inclu la grande traversée).

J'espère avoir été plus clair.

Écrit par : Rolin Wavre | 30/06/2014

@Victor
Allons, Victor, où voyez-vous une expression de haine pour l'Entente ou l'UDC ? On n'arrivera pas à m'entraîner sur ce terrain-là. Pas de haine en politique. Ou alors, ça change de nom : on parle de guerre. Et j'ai ai vu des exemples sur le terrain avec le CICR. C'est bien autre chose.

Écrit par : Rolin Wavre | 30/06/2014

Monsieur Wavre,

Après re-lecture, je persiste à croire que tout ce qui vient de l'UDC est à bannir.

Permettez-moi dès lors, de vous demander le sens de votre article, qui stipule en petits caractères, en fin d'article, ceci :

"Tout ça pour un "coup" que l'UDC veut réussir à tout prix. Tout ca pour traverser la Rade à la nage, un weekend de campagne 2013 en petit maillot de bain blanc. Politique du lycra, politique à court terme."

Comment ne pas y voir une allusion à Madame Amaudruz Céline, présidente de la section cantonale genevoise de l'UDC ?


Quant au mot "guerre" que je reprends de votre commentaire et non pas le mien (ceci afin de mieux comprendre), je crois que le terme n'est pas anodin, encore moins innocent.

La nuit des longs couteaux ... est-ce innocent ?

Je déplore que les sections cantonales de l'UDC et du PLR n'arrivent pas à s'entendre, alors qu'au parlement (Conseil National), il en est tout autrement.
Là-bas, le PLR et l'UDC font front commun (encore un terme guerrier), contre la gauche et parfois contre le PDC, qui, comme chacun le sait, est un parti qualifié à juste titre de "girouette".

Est-ce encore question d'une "genferei" ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 30/06/2014

Merci pour ces compléments.
Qui ne font que confirmer mon sentiment de mauvaise foi.
Comment osez-vous encore parler du grand bouclement puisque vous savez pertinemment que ni vous, ni moi ne le verrons de notre vivant ?

Et non, ce n'est pas la seule boucle. Le contournement autoroutier est dédié au trafic de transit. La ceinture interne comprend évidemment la traversée de la rade, le tunnel de Carouge, le pont Butin, et la route des Nations à venir.

Cette ceinture est indispensable au vu des projections de l'augmentation de tous les types de transports à l'horizon 2030.

Et vous faites comme si de rien n'était !

Écrit par : Pierre Jenni | 30/06/2014

et pourtant elle tourne

Écrit par : maxosize | 27/08/2014

Les commentaires sont fermés.