30/06/2014

Petite traversée, grosse bêtise

Même si on peut comprendre le sentiment d'exaspération qui pousse certains à souhaiter le succès de l'initiative pour une traversée de la Rade, il faut sérieusement évaluer les conséquences dramatiques d'une éventuelle acceptation: plomber un peu plus les finances de l'Etat, repousser de 6 ans des investissements indispensables, on l'a dit. Tout aussi grave, un oui réduirait à néant les chances du bouclement autoroutier de Genève. 

Mais il y a aussi les conséquences pour les deux rives : même les très belles projections du TCS et le travail sérieux effectué par cette organisation ne me feront croire que les deux rives de pourront digérer les milliers de voitures supplémentaires que le tunnel va amener en ville. Ce sera l'enfer. Et puisque les bouchons ne pourrons pas s'accumuler dans le tunnel, ce sont les quartiers périphériques qui auront à stocker tous les véhicules qui cherchent à traverser. Si l'on peut attendre en effet un léger mieux sur le pont du Mont-Blanc et le début des quais, ce sera infernal plus loin.

Tout ça pour un "coup" que l'UDC veut réussir à tout prix. Tout ca pour traverser la Rade à la nage, un weekend de campagne 2013 en petit maillot de bain blanc. Politique du lycra, politique à court terme. Les principes de la démocratie nous disent que c'est leur droit de se battre pour cette mauvaise solution. Mais comme le 9 février, on pourrait bientôt se retrouver avec un très mauvais projet que même ses initiants ne voudront pas appliquer.  


29/06/2014

Assurance maladie et réserves

Au départ d'un assuré, les caisses maladie conservent les réserves constituées pour assurer le paiement des prestations pendant son temps de cotisation. Ces réserves bénéficient aux autres assurés, qui restent, quel que soit le temps qu'ils ont contribué à les constituer eux-mêmes. 

L'assuré migrant aura lui à assumer la situation de sa nouvelle caisse, aux primes basses qui devra augmenter ses cotisations afin de créer des réserves pour ses nouveaux assurés. Et si les assurés changeant de caisse voyaient leurs réserves les suivre ? La concurrence se ferait donc sur l'efficacité administrative des compagnies d'assurance maladie et non sur l'attrait de primes qui varient en fonction de l'état de santé général et futur des assurés de chaque caisse. 

27/06/2014

Assurance maladie et concurrence

Le système de concurrence voulu par le législateur implique-t-il que je change de caisse maladie chaque année afin d'opter pour la plus avantageuse ? Faut-il que chacun le fasse ? Qu'adviendra-t-il de ceux qui ne peuvent pas effectuer ce changement administratif chaque année ? Parce qu'ils ne seraient pas admis dans une autre caisse ou parce qu'ils ne savent pas comment faire. Et ceux qui, comme moi, pensent avoir mieux à faire de leur temps que d'effectuer de fastidieuses acrobaties administratives chaque année ? Est-il légitime de récompenser l'agilité administrative des assurés et de pénaliser les autres ? J'ai un doute.

 

17/06/2014

Vendre ou consommer

On entend parfois dire qu'un Etat ou un privé brade ses entreprises. D'autres leur patrimoine historique ou économique. Il y a souvent erreur sur les termes. En soi, vendre ou acheter ne veut pas dire consommer ou dépenser dans le sens où on l'entend dans la vie courante. Vendre, c'est obtenir pour un objet défini, une contrepartie financière ou non, selon la valeur de l'objet à un moment donné. On oublie souvent que les vendeurs, qu'il s'agisse de privés ou de l'Etat, ne sont pas dépossédés mais disposent, du fait de la vente, de moyens qu'ils n'avaient pas avant et dont ils sont libres de faire quelque chose d'utile et / ou de profitable. 

La vente peut poser problème par 1. l'impact sur les employés (s'il s'agit d'une entreprise), 2. des conséquences pour la sécurité nationale (secteur stratégique), 3. la perte affective (s'il s'agit d'un objet ou d'une entreprise historique) 4. les mauvaises conditions de la vente, notamment si elle est forcée ou intervient au moment où le marché est au plus bas.   Dans cette dernière hypothèse, il peut avoir bradage. Pour le reste, une vente donne aussi au vendeur les moyens de ses ambitions, s'il en a. 

16/06/2014

Chère coupe !

Mais pourquoi un Championnat du Monde de football doit-il absolument se dérouler dans 8 ou 12 stades neufs ? Est-il raisonnable de construire de zéro des installations et des transports juste pour 64 matches, surtout si la compétition a lieu dans un pays où de grands clubs jouent régulièrement un championnat de haut niveau dans de grands stades ? N'est-ce qu'une question de loges VIP, du nombre de journalistes, de prestige et finalement de sponsoring ?

S'il est absurde d'attribuer un Mondial à un pays comme le Qatar qui n'a aucune tradition de football et doit tout construire, les dépenses engagées au Brésil sont incompréhensibles. Ca le serait même dans un scénario sans corruption. Il semble qu'on en soit loin.