Comment j'aurais pu gagner Morat-Fribourg (enfin, presque)

Morat-Fribourg est une course fantastique. Parcours charmant, à la fois historique et bucolique, tradition et histoire, excellente organisation. Mais... Il y a un mais : on est sans cesse dépassé par des dizaines de gazelles des deux sexes, c'est vexant et injuste. Je pense donc qu'il faudrait instaurer un classement "au poids" pour redonner une chance à ceux qui, comme moi, trainent sur 17,2 km un stock de protéines (et de lipides) qui n'est pas tout à fait indispensable à cet exercice. 

Exemple (bien entendu pris au hasard) : un coureur de 105 kilos termine en 1h42'. Rien d'affolant a priori. Mais quand on rapporte ce temps au poids, ça veut dire 58 secondes au kilogramme. Ce temps, appliqué aux meilleurs coureurs qui pèsent habituellement autour de 55 kilos, équivaut à 54 minutes, soit largement de quoi finir dans les tout premiers. Je propose au comité d'organisation de réfléchir sérieusement à instaurer un classement au poids. 

Commentaires

  • Vous auriez dû faire cette proposition avant que Daniel Brélaz ne fasse son régime. Il aurait gagné haut la main en une semaine de trotte...

  • Nous avons presque le même temps mais mes 80 kg ne m'ont permis qu'à un peu moins de 1h42, ce qui me fait 1 min. 15 par kg. Vous me devancez donc de plusieurs longueurs. Toute mes félicitations!

  • Je vois que depuis nos entraînements sur les plages gazaouites avec quelques années et.....kilos en moins, le virus de la course à pied ne t'a pas quitté ! Bravo !

Les commentaires sont fermés.