14/10/2014

Ces Genferei font du tort a tout le Canton

Quoi que l'on pense des débordements qui ont régulièrement lieu dans l'enceinte du Grand Conseil, mais aussi du Conseil municipal de la Ville Genève, ces esclandres ont un autre impact dont on a très peu parlé depuis vendredi : l'image de Genève à l'extérieur. Notre canton se pique d'être un centre des Droits humains, le second siège mondial des Nations-Unies, le lieu où se rencontrent les parties en conflit dans le monde pour trouver des solutions. La Croix-Rouge internationale, que j'ai servi pendant 17 ans dans toutes sortes de conflits, y est née. 

 

Et nous, nous donnons le spectacle pathétique d'un élu vociférant et gesticulant au mépris de toutes les règles. Qui résiste à un ordre d'évacuation, avec la complicité physique de sa cour. Et pour des raisons futiles en regard des enjeux économiques et humains que Genève prétend abriter et arbitrer. 

 

Et l'on est obligé de constater que le point commun de tous ces dérapages, c'est un même élu ou son Mouvement, que ce soit au Grand Conseil avec les dérapages connus et répétés, mais aussi au Municipal de la ville où un élu de son Mouvement s'était permis des paroles inqualifiables. Et il y en a d'autres du même tonneau dont on ne parle pas, c'est mieux pour la réputation de notre canton. 

 

C'est l’image de Genève qui en souffre auprès de la communauté internationale hébergée ici mais aussi la crédibilité du Canton dans le reste de la Suisse et en particulier à Berne. Ca ne facilite pas la tâche de ceux qui doivent défendre les intérêts de la région aux Chambres fédérales et auprès de l'administration fédérale. Ca ne donne certainement pas envie à des Argoviens ou des Lucernois d'attribuer à Genève des fonds que Zurich réclame avec force et sérieux.

 

Messieurs, il serait bon que vous y pensiez avant de déclencher des esclandres qui font beaucoup pour votre gloriole, mais beaucoup de mal à  cette Genève qeu vous dites aimer.  

 

 

Commentaires

Monsieur Rolin Wavre mais cela ne date pas d'aujourd'hui (rire
Il suffit de se souvenir d'une école de recrues ou les Genevois ont monté en semoule les Jurassiens qui ayant cru à leurs fadaises se sont retrouvés seuls à affronter les MP appelés en renfort
Il y a longtemps que ce canton est la risée de Romandie mais sans eux que ferait-on ?
Ce sont d'éternels adolescents qui oublient de nombreux préceptes comme le savoir vivre et les bonnes manières , s'imaginant toujours être les seules proies et victimes d'un système sans doute jugés par eux trop rigide mais à qui la faute? rire
Ce canton est une vraie classe primaire et on l'aime malgré tout car tolérance et patience n'étant pas qualités Genevoises d'autres canton eux auront auront appris très vite à cultiver ce qui devrait être aussi un art en politique hélas personne n'est parfait dirait Caliméro
Et sans doute que le gag la lime a épaissir était d'origine Genevoise
très bonne journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 14/10/2014

Ces énergumènes ne sont pas arrivés là par hasard. Ils ont été élus. Leurs électeurs sont par conséquent eux aussi - et même les premiers - responsables de l'image aussi pathétique que mesquine offerte par Genève.

Écrit par : J.-C. Heritier | 14/10/2014

Les commentaires sont fermés.