31/07/2015

L'incohérence en politique

Les dirigeants de l'UDC sont trop souvent incohérents. Leurs positions sont contradictoires, nocives pour la Suisse (parce qu'elles sont fondées sur celle de Heidi, légèrement déconnectée du monte actuel). Et leurs élus sont 

Exemple. Les Accords bilatéraux. Blocher s'est longtemps vanté de les avoir inspirés et leur trouvait toutes les qualités. Maintenant, c'est une horreur europhile. Opportunisme hypocrite, sans aucun égard pour la Suisse, son économie et sa population (en tout cas celle qui vit connectée avec le monde moderne).

Autre exemple. la procédure d'examen accélérée des demandes d'asile, c'était une demande de MM. Blocher et Brunner. Au moment où le Conseil fédéral le fait, l'UDC ne trouve mieux que de condamner cette réforme bienvenue. 

Encore un exemple. Le centre fédéral prévu à Perreux, dans le canton de Neuchâtel. Il est idéalement situé, dans un bâtiment qui n'est plus occupé, les autorités locales ont mené des consultations avec la population qui lui est largement favorable, un vrai miracle dans les circonstances actuelles. Et que fait l'UDC (par la voix du très subtil M. Clottu) ? Elle s'y oppose. 

Un petit dernier pour la route. Parce que budget de l'armée ne correspond pas aux souhaits de certains, l'UDC s'allie avec la gauche pour torpiller le projet de son propre Conseiller fédéral. Et il faudrait en suite qu'elle en ait deux ?

Pour appliquer une ligne politique aussi incohérente, il faut vraiment attacher peu d'importance à l'avenir de notre Pays. Au moment de célébrer la Fête nationale, on ferait bien de s'en souvenir et de ne pas donner à ceux qui se drapent volontiers dans le drapeau national les moyens de torpiller l'avenir de la Suisse dans le monde moderne. 

Commentaires

Pour information, les commentaires sont modérés, mais jamais censurés, sauf s'ils sont injurieux ou clairement hors sujet. En cas de problème, me contacter directement (rolin.wavre@gmail.com).
Bonne Fête nationale à tous et toutes

Écrit par : Rolin Wavre | 01/08/2015

Les commentaires peuvent être extraordinairement injurieux, diffamatoires, même, sans être le moins du monde censurés.

Ma foi! qui s'exprime s'expose.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/08/2015

On a compris que t'aime pas l'UDC, c'est pas grave mais faire un article que sur ça c'est un peu nul. Et puis le monde moderne c'est quoi: pognon, costard cravate et invasion tiers-mondiste ?

Écrit par : norbert maendly | 01/08/2015

@ Myriam : pas d'accord. Celui qui s'exprime s'expose à être contredit, voire confondu. Mais pas à l'injure ni à la diffamation. Et moins encore de la part de gens qui se cachent derrière des pseudos.

@ Norbert : je me fous de l'UDC mais les thèses qu'elle défend me déplaisent, je les trouve nocives pour mon pays, la Suisse que je n'aime pas moins (et à mon avis, plus) que ses membres et militants. Donc je les combats. J'argumente et je démontre. Mon article vous gène. Il n'a pas été contredit.

Écrit par : Rolin Wavre | 02/08/2015

@ Rolin Wavre: d'accord avec votre point de vue particulièrement concernant les commentateurs qui se cachent (autre forme de "burka") derrière des pseudos.

Quant à l'injure et à la diffamation... je partage également votre sentiment tout en espérant que les commentaires, particulièrement les plus scandaleux, conscientisent mieux ceux qui nous dirigent non pour qu'ils se vengent sournoisement mais prennent le temps de bien penser aux priorités du vivre ensemble...!

Écrit par : Myriam Belakowsky | 02/08/2015

D'accord, la politique peut être incohérente, même si je ne crois pas qu'elle le soit par nature. Les humains le sont ou peuvent l'être.

Pour ce qui est du Grand Conseil, je n'y siège pas et ne peux donc pas confirmer ou nier ce que Pierre Jenni avance. Mais j'ai exprimé ce printemps déjà dans les colonnes de la TdG à quel point je me distanciais de certaines pratiques municipales (http://www.rolinwavre.ch/news/la-politique-du-pitre).

Écrit par : Rolin Wavre | 07/08/2015

"Sauvé de l'Europe" est une vision des choses. 1992 nous a contraints à nous adapter, comme d'habitude à une situation que nous n'avions pas choisie. Plutôt bien d'ailleurs.

Le vote du 9 février nous met à nouveau dans une situation délicate. Le paradoxe, c'est que la plupart des non-UDC doivent donner le meilleur d'eux-mêmes pour que ce vote, qu'ils n'ont pas voulu, n'ait pas les conséquences qu'il devrait avoir. Il nous oblige donc à nous battre pour éviter que l'évolution de la situation ne nous donne raision. C'est rageant, non ? mais pour le bien du Pays. L'autre solution aurait été de laisser Blocher and Co se débrouiller avec les conséquence du 9 février.

Écrit par : Rolin Wavre | 07/08/2015

"Sauvé de l'Europe" est une vision des choses. 1992 nous a contraints à nous adapter, comme d'habitude à une situation que nous n'avions pas choisie. Plutôt bien d'ailleurs.

Le vote du 9 février nous met à nouveau dans une situation délicate. Le paradoxe, c'est que la plupart des non-UDC doivent donner le meilleur d'eux-mêmes pour que ce vote, qu'ils n'ont pas voulu, n'ait pas les conséquences qu'il devrait avoir. Il nous oblige donc à nous battre pour éviter que l'évolution de la situation ne nous donne raision. C'est rageant, non ? mais pour le bien du Pays. L'autre solution aurait été de laisser Blocher and Co se débrouiller avec les conséquence du 9 février.

Écrit par : Rolin Wavre | 07/08/2015

C'est la politique qui est incohérente dans sa nature. Elle tente de limiter les dégâts et en provoque d'autres. Je la considère aujourd'hui comme un mal nécessaire mais je défends toujours l'idée d'un Etat plus maigre et un sérieux toilettage des lois inapplicables ou inappliquées.

Lorsqu'un parti s'attaque à un autre pour dénigrer ses positions ou postures c'est en général le signe d'un essoufflement, de défaut d'arguments. Faut-il vous rappeler les incohérences du PLR ? Je me limiterai à celle-ci qui est presque caricaturale : http://heytaxi.blog.tdg.ch/archive/2014/07/28/les-liberaux-votent-un-monopole-d-etat-258279.html

Vous passez un temps fou en séances plénières à vous écharper pour des questions de politique politicienne à un point tel que ça devient presque plus intéressant que les séries de téléréalité. Vous êtes contraints à des alliances contre-nature pour obtenir des majorités et faire passer des projets remaniés qui ont perdu toute leur substance et leur raison d'être.

Je ne parle pas du travail en commissions qui est souvent validé par les groupes. Les députés se bouchent les yeux le nez et les oreilles et suivent servilement les mots d'ordre en caucus. http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/archive/2015/02/04/limites-de-la-democratie-parlementaire-264296.html

Et tout ça au final pour offrir un semblant de résistance à la toute puissance de l'argent.
http://bertrandbuchs.blog.tdg.ch/archive/2015/03/15/les-partis-poltiques-rappeles-a-l-ordre-265454.html
http://bertrandbuchs.blog.tdg.ch/archive/2015/06/29/savoir-dire-non-268389.html#comments

Écrit par : Pierre Jenni | 03/08/2015

Les commentaires sont fermés.