19/03/2017

Le système de l'anti-système

Journal de France 2 ce samedi soir. Un petit sujet sur les "anti-système". Pourquoi pas. Suit une collection de citations au montage ultra-court. Si court qu'on ne peut savoir quels sont ces fameux systèmes. Un bel exemple de journalisme aux idées aussi courtes que ce montage, qui fait dans l'amalgame et la sensation facile. L'angle : ils sont tous "anti-système". 

Pourtant, de quel système parle-t-on ? Melenchon est opposé au système capitaliste. C'est pas nouveau, c'est vague et ça ne mange pas de pain. Au pouvoir il devrait bien faire avec. Mitterrand a mis deux ans à le comprendre en 1981. A l'opposé, Marine se dit aussi "anti-système". Pour elle, c'est l'establishment, l'UMPS ou plutôt ceux qui ont gouverné et sont donc responsables de tout ce qui ne fonctionne pas. C'est le privilège de l'outsider, au sens littéral. Pour le reste, l'organisation de son parti, son implantation en fait une force politique totalement dans le système. Macron est dénoncé comme hypocrite parce qu'il se dit aussi "anti-système" alors qu'il sort de l'ENA de la banque. Pourtant, il se distingue avant tout parce qu'il est en train de construire son parcours hors du système des partis traditionnels, ce qui est exact. Et il construit un mouvement d'un genre nouveau, largement fondé sur internet et les réseaux sociaux. 

Hamon, lui, représente officiellement le parti socialiste qu'il a passé les deux dernières années à combattre de  l'intérieur. Est-ce donc cela être anti-système ? Ou plutôt la méthode Fillon, issu également d'une primaire organisée par un parti. Mais lui se dit anti-système "judiciaire". Tiens-donc. Quelle est donc cette manie de se prononcer contre un système dès qu'il nous dérange ? Trump est assez logiquement anti-système médiatique. 

Et soudain une angoisse : suis-je aussi anti-système. Probablement, mais lequel ? Les idéologies figées ou la simplification abusive ? Ouf, je suis donc normal. 

Commentaires

L`absurde du "systeme" électoral qui exige d`etre "anti-systeme" pour se démarquer des autres prétendants se disant tous "anti-systeme". Comme chez les spermatozoides, beaucoup d`appelés pour un(e) élu(e) et gagne celui (celle) qui frétille le mieux de la... langue. Vive la monarchie absolue, au-moins le roi n`a pas besoin de raconter n`importe quoi pour avoir le droit de faire ensuite n`importe quoi (je plaisante).

Écrit par : jean jarogh | 19/03/2017

Répondre à ce commentaire

Un peu facile. Mais je conçois aisément que pour un PLR c'est mission impossible d'appeler un chat un chat dans notre environnement actuel.
Le système dont on parle et dont vous n'avez pas le courage de reconnaitre la nocivité est bien la main-mise des grosses sociétés transnationales sur le politique. Vous le savez et vous faites comme si de rien n'était.

Écrit par : Pierre Jenni | 20/03/2017

Répondre à ce commentaire

@Pierre
Vous m'attribuez des capacités et des desseins machiavéliques que je n'ai (malheureusement ?) pas... Mon petit post un peu léger partait de la constatation que la définition de système utilisée sur France 2 était floue.

Ceci dit, je reconnais et accepte que nous vivons dans un système capitaliste. Dans celui-ci, il y a beaucoup de choses qui me dérangent, à commencer par une financiarisation excessive, les acrobaties fiscales de beaucoup de multinationales, la non-prise en compte des coûts écologiques, voire sociaux dans le prix des biens de consommation.

Mainmise ? Non. Influence, parfois excessive, certainement.

Un peu facile ? Je ne crois.

Écrit par : Rolin Wavre | 22/03/2017

Répondre à ce commentaire

Rolin, votre réponse me conforte dans mon sentiment qu'il est difficile aujourd'hui d'assumer une étiquette PLR quand bien même on valide le système capitaliste et l'économie de marché. Et je déplore grandement que ceux qui tentent de réajuster la ligne, comme l'a fait récemment Benoit Genecand au sujet de l'immigration, soient rapidement réduits au silence.

Écrit par : Pierre Jenni | 23/03/2017

Répondre à ce commentaire

@ Pierre
Juste une précision : Benoit Genecand n'a pas été "réduit au silence" mais il lui a été répondu, ce qui est très différent.

Écrit par : Rolin Wavre | 23/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.