25/04/2017

Clip SUVA : indigne et inutile

En produisant un clip qui désigne le cycliste comme un cinglé qui roule comme un dingue, se prend une voiture en pleine figure et meurt (c'est bien fait, il n'y que ce qu'il mérite), la SUVA croit faire oeuvre de prévention. Elle se trompe. Elle aura juste contribué à renforcer l'hostilité contre les cyclistes et à les confiner dans un rôle d'accusé alors qu'ils sont les principales victimes des accidents de la route, avec les deux-roues motorisés.

Les statistiques utilisées par la SUVA sur la responsabilité dans les accidents sont faussées par le fait qu'on y inclut les accidents lors desquels les cyclistes tombent tout seuls et sont bien entendu les principaux responsables et victimes de la dite chute. Quand on ne retient que les accidents qui mettent plusieurs acteurs de la mobilité, la part de responsabilité des cyclistes tombe à 28% ! C'est l'Office fédéral des routes qui le dit dans son Analyse des accidents de vélo survenus entre 2005 et 2014 (*). On est très loin du cycliste irresponsable. Cela dit, il y en a qui se comportent mal, envers les piétons notamment. Ce n'est pas acceptable. Pour notre plus grand malheur, ils sont très visibles...

(*) https://www.astra.admin.ch/astra/fr/home/documentation/donnees-des-accidents-de-la-suisse/publications.html

 

Commentaires

J'invite la SUVA à prendre, à vélo bien entendu, le carrefour rte de Malagnou, devant le Muséum, et essayer de s'aventurer sur le Bd des Tranchées. Si vous avez le bus à votre droite au moment de démarrer, essayez donc de rejoindre la piste cyclable qui se trouve à DROITE du bus! C'est possible à 22h (en renonçant à la piste cyclable, donc). Autrement, le conseil Bison Futé est de prendre le passage piéton en direction de la boulangerie Braga et retraverser le Bd des Tranchées, en attendant que le feu piéton passe au vert. Et mettez bien pied à terre, sinon les agents municipaux risquent de vous mettre une contravention pour cause d'instinct de survie.

Autrement vous êtes morts et la SUVA dira que c'est de votre faute. Vous n'aviez qu'à pas vous jeter sous le bus, pardi!

Écrit par : Arnica | 25/04/2017

Les commentaires sont fermés.