27/07/2010

Europe : négocier pour avancer

Nous sommes sans doute proches du moment où les bilatérales auront fait leur office : nous permettre de subsister aux marges de l'Union européenne sans trop nous engager, d bénéficier de ses avantages à un coût politique acceptable puisque le peuple à choisi de refuser l'EEE un funeste dimanche de décembre 1992. Si l'adhésion pose quelques problèmes, rester dehors nous en posera de plus en plus ces prochaines années. Membres passifs. contraints de reprendre, de gré ou de force tout l'acquis communautaire parce que nous sommes en Europe mais sans avoir un mot à dire.

Lire la suite

22/07/2010

Eviter le piège

Choquant, mais...

Au premier abord, la vision d’une femme couverte des pieds à la tête est choquante, plus encore en Suisse. Cela ne correspond ni à notre éducation, ni à notre mode de vie, ni à rien d’autre de ce qui se fait ici. C’est choquant et déplaisant. Se voiler entièrement ne répond pas à une prescription religieuse, ce que confirment bon nombre de musulmans éminents. Mais...

 

Lire la suite

20/07/2010

Ecologie et réalité

L’écologie moderne est pragmatique. Elle ne s’embarrasse pas de dogmes ni d’idées toutes faites. Elle s’adapte au monde réel contrairement à certains fondamentalistes qui vivent dans un monde qui ressemble au «Manège enchanté » (pour les + de 40 ans) ou qui cherchent à nous renvoyer au Moyen-Age. L’humain étant ce qu’il est, c’est folie que de songer revenir en arrière par la contrainte du citoyen. Peut-être la nature nous forcera-t-elle un jour, lointain je l’espère, à changer drastiquement nos modes de vie, d’une manière brutale et catastrophique. L’éveil soudain et violent de ce volcan islandais et imprononçable nous l’a utilement rappelé, sans trop de frais cette fois.

Lire la suite

30/12/2009

Béatifier à tout prix ?

Faut-il béatifier Pie XII ? Pendant que les passionnés échangent les points de vue, le citoyen laic mais culturellement chrétien que je suis s'interroge : pourquoi faut-il béatifier et sanctifier à marche forcée ? L'Eglise catholique romaine a-t-elle quelque chose à prouver ? N'y a-t-il aucun espace entre la sainteté et la disgrâce ? Un pape ne peut-il pas avoir été simplement humain placé dans une situation de pouvoir et de responsabilité écrasante, avec ses forces, ses faiblesses, ses calculs et ses peurs ? Ni saint ni criminel pour autant.

On sait que Jean-Paul II a "promu" pendant son pontificat autant de personnages méritants que tous les successeurs de Pierre avant lui, y compris des personnages qui n'avaient pas brillé par leur humanisme. N'est-ce pas banaliser complètement l'acte qui devrait sanctionner une vie vraiment exemplaire et qui se détache nettement de ses semblables ? C'est si vrai que fleurissent immédiatement sur internet les appels à déclarer "santo subito" toute personne que l'on veut célébrer. Cette étiquette, à l'origine utilisée pour promouvoir la béatification accélérée de Jean-Paul II est maintenant utilisée pour l'agresseur de Berlusconi et n'importe quel individu perturbé ou carrément criminel.

On peut être profondément laic mais concerné par l'évolution d'une Institution historiquement, culturellement et socialement importante en Occident.

05/10/2009

Du vulgaire à l'insignifiant

Dans la dernière semaine de campagne, les angoissés sortent du bois. Attaqué dans l'outrance par le MCG, l'UDC réplique. C'est l'escalade dans l'exclusion, l'ostracisme et la mise à l'index. On en revient au temps des moutons noirs. C'est à la fois triste, choquant et insignifiant. Pourtant, il faut garder son sang froid et éviter de se laisser entraîner dans ce débat que n'arrange que les extrémistes. Ce n'est pas le débat essentiel de ces élections cantonales, il ne faut pas se laisser embarquer sur cette voie glissante.

22/09/2009

Le PS ne veut pas que les citoyens genevois consomment !

 

Par la bouche de Roger Deneys, le PS vient de confirmer qu'il a complètement perdu la boule : il nous dit que les baisses d'impôts sont non seulement anti-sociales (alors que la presque totalité des foyers vont voir leurs impôts baisser ou rester stables et seulement 1,4% augmenter). Donc, rendre du pouvoir d'achat au citoyen est antisocial ! En passant, il nous confirme aussi que les baisses d'impôts qui seront soumises au vote du peuple le 27 septembre prochain vont en effet redonner du pouvoir d'achat au citoyen genevois. C'est donc qu'elles sont parfaitement efficaces. Dont acte.

 

Lire la suite

18/09/2009

MCG : l'UDC, mais en pire

Le MCG se distingue cet automne par son obsession du frontalier et de l'étranger. C'était moche, ça dérape. On avait cru toucher le fond avec les campagnes de l'UDC mais ils ont fait encore mieux. Le torchon du MCG réclamant le "nettoyage" de Genève de la "racaille" avec photos est ignoble.

Même si ce type de mouvement protestataire peut, parfois mettre le doigt sur de vrais problèmes, la manière dont il le fait devrait le mettre au ban du monde politique. Non, surtout pas interdire car ces tristes individus ne rêvent que d'une chose : jouer les victimes du méchant système. C'est à chaque électeur de les mettre, démocratiquement, au ban du monde politique plutôt qu'au banc du Grand Conseil.

Démagogie socialiste à Plainpalais

Voici comment on envoie de jeunes militants socialistes tromper l'électeur. Dialogue vécu un dimanche de septembre au marché de Plainpalais :

Le jeune militant : bonjour, vous voulez signer, c'est pour une augmentation des allocations familiales ? Vous recevrez 300 francs par enfant au lieu de 200.

L'électeur (avec enfants) : non merci, c'est nos impôts qui vont financer ça !

Le jeune militant : Mais non, ne vous faites pas de souci, c'est les entreprises qui vont payer !

 

Lire la suite

07/09/2009

Le Candidat et l’Indifférent

Au cours d’une campagne électorale, le candidat ou le militant se trouve souvent confronté à des gens fâchés, amers, déçus ou pire, complètement indifférents. Au citoyen fâché, on peut donner au moins donner l’occasion d’exprimer sa mauvaise humeur. Ça (lui) fait du bien permet souvent de corriger une fausse. Pourtant, tout n’est pas négatif car celui qui s’exprime sur le fond fait aussi passer le message qu’il attend encore quelque chose de la politique.

Lire la suite

30/07/2009

La gauche genevoise s’affranchira-t-elle de ses loyautés maoïstes ?

 

Article de Nguyen Thi Xuan Trang, médecin généraliste et candidate au Grand Conseil sur la liste No 1 Les Radicaux.

Le dalaï-lama sera à Genève le 6 août. Et vraisemblablement, personne à Genève ne souhaite lui accorder les honneurs d’un accueil officiel. Certes, il n’est pas un chef d’Etat, le Tibet étant toujours sous domination chinoise. Rien ni personne ne peut donc obliger les autorités genevoises à l’accueillir. Mais qu’importe : le dalaï-lama mérite un accueil officiel et digne. En raison des valeurs qu’il représente, et en particulier à Genève. Accueillir ce Prix Nobel de la Paix, quoi de plus naturel dans la cité qui a donné naissance aux deux premiers titulaires de ce prix - Henri Dunant et Elie Ducommun ? Accueillir ce chef spirituel, qui s’avère un modèle de tolérance politique et religieuse, quoi de plus naturel dans cette ville qui fut la Rome protestante, et qui est devenue la Rome laïque, terre d’asile de tous les cultes ?

 

Lire la suite