30/07/2009

La gauche genevoise s’affranchira-t-elle de ses loyautés maoïstes ?

 

Article de Nguyen Thi Xuan Trang, médecin généraliste et candidate au Grand Conseil sur la liste No 1 Les Radicaux.

Le dalaï-lama sera à Genève le 6 août. Et vraisemblablement, personne à Genève ne souhaite lui accorder les honneurs d’un accueil officiel. Certes, il n’est pas un chef d’Etat, le Tibet étant toujours sous domination chinoise. Rien ni personne ne peut donc obliger les autorités genevoises à l’accueillir. Mais qu’importe : le dalaï-lama mérite un accueil officiel et digne. En raison des valeurs qu’il représente, et en particulier à Genève. Accueillir ce Prix Nobel de la Paix, quoi de plus naturel dans la cité qui a donné naissance aux deux premiers titulaires de ce prix - Henri Dunant et Elie Ducommun ? Accueillir ce chef spirituel, qui s’avère un modèle de tolérance politique et religieuse, quoi de plus naturel dans cette ville qui fut la Rome protestante, et qui est devenue la Rome laïque, terre d’asile de tous les cultes ?

 

Lire la suite