Contre le coronavirus : le vélo est une vraie solution

Quand nous sortirons du confinement actuel, il faudra à nouveau se déplacer, en respectant une distance sociale et sanitaire. Ca vous dit de vous entasser à nouveau dans des trams ou des bus bondés ? à l'évidence non. Voulez vous reprendre votre voiture et vous auto-confiner des heures tout seul dans votre bulle automobile ? Cela plaira à certains, beaucoup moins à d'autres. La marche à pied ? oui, pour ceux qui le peuvent et sur des distances raisonnables, mais au-delà de quelques centaines de mètres, pour les personnes âgées ou à mobilité limitée, marcher n'est pas la bonne réponse. 

La vraie solution pour une bonne tranche d'entre nous, c'est le vélo. Electrique pour certains, classique pour les autres. Totalement indépendant, bon pour la santé, pas cher, souple et fiable, c'est un moyen de transport à la portée de presque tous. Le seul problème : il y a encore beaucoup trop de secteurs où le vélo n'a aucune place. Il doit trop souvent lutter pour exister. 

La sortie de crise devrait donc être l'occasion d'une accélération massive des efforts pour faire une place au vélo dans nos villes. Comme cycliste, vice-président de PRO VELO Suisse, comme député, comme citoyen contribuable, je me battrai pour qu'on change de braquet dans ce domaine. La sortie de crise, c'est l'occasion de le faire. 

Les commentaires sont fermés.